Documents : 33

Approche holistique BIM Infra Part2.jpg
Suite à la Partie 1, nous vous présentons: •Des propositions de mise en œuvre de méthodes liées à : -L’ingénierie des exigences (et des outils permettant de modéliser et de gérer les exigences). -L’architecture système. -La décomposition des systèmes en vues opérationnelle, fonctionnelle et organique appliquées au cycle en V. •Un métamodèle pour le développement de systèmes complexes.
MINnD
Application du BIM Infra.jpg
Le présent guide comporte des préconisations pratiques de mise en place du BIM. Les principaux concepts du BIM sont présentés dans le document «Recommandations de mise en place du BIM». Ce guide d’application BIM du projet propose un contenu pour les 4 documents qui organisent une démarche BIM pour un projet donné, à savoir : - La charte BIM propre à la maîtrise d’ouvrage (MOA). - Le CCTP BIM pour le projet. - La convention BIM MOE. - Le plan de mise en œuvre BIM du projet parl’entreprise.Ils sont en cohérence avec la nouvelle norme ISO19650. La première partie de ce guide décrit une cinquantaine d’opérations métiers que l’on peut optimiser par la mise en œuvre de processus BIM,et ce aux 5 phases principales d’un projet d’infrastructure :1.Programmation; 2.Conception; 3.Réalisation; 4.Livraison; 5.Exploitation-maintenance. Les rôles relevant de cette organisation BIM sont hiérarchiquement dépendants de ceux de l’organisation métier. Ils sont coordonnés entre eux par l’équipe de management BIM qui structure les modalités de la production collaborative. Ces modalités comprennent: - Les processus de contribution et de consommation des données. - Les droits d’accès. - Le circuit et le suivi de décision. - La plateforme des échanges. - L’hébergement des référentiels partagés. - Les capacités et limites des outils. - Leurs interfaçages à assurer. La troisième partie aborde les questions: - De la structuration du modèle (le double numérique de l’ouvrage à construire et à maintenir). - Des chartes de nommage et des codifications. - Des formats des échanges. Une section de ce chapitre est dévolue à la question du géoréférencement.En effet, il s’agit d’une question essentielle qui se pose pour tout projet d’infrastructure ou d’aménagement. Un catalogue des normes applicables est également disponible en fin de guide.
MINnD
Modelisation coûts - Phase Exploitation-Maintenance.jpg
Les objectifs de la présente étude sont abordés ci-après. Le premier objectif vise à identifier les étapes du cycle de vie au cours desquelles l’exploitant interagit avec le BIM. Pour chacune de ces étapes, on vise à identifier les données dont il a besoin ainsi que leur degré d’urgence : • Attributs nécessaires/que faut-il numériser ? • Données statiques (inventaire « as-built ») et données variables (état du patrimoine, historique des inspections et interventions de maintenance). • Quels filtres ? Le deuxième objectif vise à analyser de manière pragmatique les architectures proposées pour la plateforme BIM sur le thème « gestion du patrimoine ». Enfin, le dernier objectif est de proposer des pistes de réflexion sur l’évolution de la MN. Il s’agit d’identifier les principaux challenges à relever, pour conserver les bénéfices de la maquette numérique dans le temps long.
MINnD
BIM et Géoreferencement.png
Géoréférencement de projets BIM : éléments méthodologiques (notions de base, cas d’usage et outils). Les retours d’expériences sur les projets en BIM, de plus en plus nombreux, font apparaitre une méconnaissance impor-tante du géoréférencement et de ses enjeux. Les outils de modélisation utilisés dans les projets en BIM, intègrent le géoréférencement suivant des méthodologies très différentes et selon des systèmes de coordonnées personnalisés. Suite à ce constat, il a été proposé de créer un GT et de rédiger un guide à l’attention des praticiens du BIM. Espérons que ce guide soit un outil du «BIM pour tous», qu’il permettra une montée en compétences des acteurs de tous les territoires et des productions BIM de qualité croissante.
buildingSMART France
large_Explications ISO 19650 Partie1.jpg
NF EN ISO 19650 : Gestion de l’information par la modélisation des informations de la construction (Information management using building information modelling ). Présentation sur la partie 1 de la norme, par Marie-Claire Coin lors de la journée technique openBIM 2019.
buildingSMART France
Analyse critique des outils existants de mise en cohérence infrastructure-environnement.jpg
Les méthodes de travail actuelles pour la conception des infrastructures ont recours à des échanges successifs entre les domaines de conception. Les fichiers de chaque corps de métier doivent souvent être transformés avant d’être compilés ou ressaisis du fait des incompatibilités entre les logiciels et les formats. Ces manipulations entraînent une perte de temps et une dégradation des informations conte-nues dans les fichiers d’origine ce qui augmente le risque d’erreur. L’objectif des études effectuées en tranche 2 de l’UC6 est tout d’abord d’analyser ces flux d’échanges autour des données environnementales des projets. Cela doit permettre : - D’identifier les points de blocage existants. - De déterminer quelles sont les évolutions de méthode de travail à mettre en œuvre pour fluidifier les échanges. L’objectif de ce rapport UC6T2-1 est de faire une analyse critique des outils existants en se basantsur les cas de passage à faune de part et d’autre d’autoroutes : - Un chiropteroduc sur une portion de la A63. - Un écopont sur une portion de la A64. Deux cas d’étude alimentent le contenu de tous les rapports UC6T2. Ils sont présentés en Annexe de ce rapport.
MINnD
Experimentation infrastructure bruit.jpg
Cette étude fait partie du projet national MINnD et plus précisément du thème 2 : expérimentations. Le groupe de travail MINnD est composé: d’Egis,de Setec, de l’IGN,du BRGM. L’expérimentation se concentre sur les standards CityGML et InfraGML de l’organisme de standardisation: l’Open Geospatial Consortium(OGC). Ces standards permettent d’échanger la géométrie, etla sémantique des données3D .CityGML est utilisé pour échanger des modèles urbains .InfraGML est en cours de développement. Il est conçu pour échanger des données sur les infrastructures et sur les mesures terrain. Nous étudions ces standards lors d’un BIM Use (cas d’usage BIM) d’une étude d’impact acoustique. - Dans une première partie, nous étudions les différents standards actuels et en dé-veloppement. Puis nous étudionsle processus actuel d’une étude acoustique pour identifier l’apport des standards CityGML et InfraGML. - La seconde partie porte sur la méthodologie de l’expérimentation. Nous effec-tuons un état de l’art de l’interopérabilité entre certains outils métiers en relation avec lestandard CityGML. La méthodologie présente l’analyse de l’interopérabilité sur les outils et la méthodologie pour l’étude acoustique. - La dernière partie se concentre sur les résultats. Les mots-clés sont les suivants: •BIM.•SIG.•CityGML.•InfraGML.•Étude acoustique.•BIM Use.
MINnD
Memo sur l'ISO 19650.jpg
La segmentation du fonctionnement dans le secteur de la Construction rend nécessaire de fédérer et d’organiser les ensembles pluriprofessionnels hétérogènes autour d’une continuité numérique bénéfique aux ouvrages. La norme NF EN ISO 19650 répond pragmatiquement à cet objectif : elle place les exigences d’information en préalable et l’ouvrage en cible. Le BIM, en tant modélisation des données de la construction nécessite de savoir gérer l’information des actifs en complément du management de projet. Lecture de la norme 19650.
buildingSMART France
Techniques et usages dans une démarche BIM par type d'ouvrage.jpg
Le livrable est organisé autour de la représentation stylistique d’un paysage où prennent place différents types d’infrastructures ou secteur d’activité de la filière construction. Chaque activité est repérée par une étiquette. Cette étiquette renvoie à un paragraphe développant: Les usages les plus partagés sur ce type d’infrastructure. •Le périmètre. •L’interopérabilité des données sur ce secteur. •Les outils les plus usuels sur ce type d’infrastructure.
MINnD
Memo sur le BCF.jpg
Ce document s’adresse à tous les acteurs de la construction utilisant le processus BIM et désirant communiquer efficacement autour de la maquette numérique. Comme les plans et informations techniques, la maquette numérique est un support d’échanges entre acteurs mais aussi un livrable. Cependant, force est de constater que les supports de communication et de collaboration ont peu évolué, malgré les possibilités techniques qu’apportent les outils BIM. Et pourtant il serait préférable d’exploiter les apports d’une démarche BIM plutôt que de continuer à échanger comme si l’on travaillait uniquement sur des plans papier ou PDF. Reste à savoir comment faire, notam-ment comment gérer des commentaires sur une maquette nu-mérique qui évolue constamment. Et si vous utilisiez le BCF !
buildingSMART France
large_Explications ISO 19650 Partie2.jpg
NF EN ISO 19650 Partie 2 : Gestion de l’information par la modélisation des informations de la construction (Information management using building information modelling ). Présentation par Marie-Claire Coin lors des journées techniques openBIM 2019
buildingSMART France
Memo sur la Convention BIM.jpg
Réaliser un projet en BIM implique l’intervention d’une multitude d’acteurs aux missions différentes mais toutefois complémentaires. Afin de s’assurer que tous œuvrent de manière cohérente à la réalisation du projet et l’atteinte des objectifs, il est primordial d’établir une convention BIM.
buildingSMART France
Identification des enjeux juridiques BIM.jpg
Identification des enjeux juridiques liés à l'utilisation du BIM. Point sur la réglementation applicable au BIM et explications des droits de la propriété.
MINnD
Structuration des données BIM GEM.jpg
Le BIM est un outil de communication. Il permet de présenter les concepts opérationnels de façon attractive et réaliste. Le BIM intervient à cinq étapes du cycle de vie du service exploitation main-tenance. Le BIM intervient en phase développement pour faire une revue contractuelle du projet. Il utilise les BIM O&M provenant d’autres projets. La revue concerne : • La revue des besoins en exploitation et en maintenance du futur patrimoine pour : - établir la stratégie de maintenance, - bâtir les modèles de coûts de GER et d’exploitation, - modéliser les lois de comportement du patrimoine à partir des REX BIM d’autres projets. • L’optimisation des contraintes et permettre le prédimensionnement de l’offre à partir des REX d’exploitation. • La revue du BIM avec analyse et remontée des contraintes provenant des don-nées d’entrée. Le BIM intervient en phase de conception pour faire une revue de conception des parties sensibles de l’ouvrage. Le BIM permet à l’exploitant de : • Mieux visualiser (en 3D) le futur ouvrage. • Faire dans le bon « timing » ses commentaires. Le BIM intervient en phase de construction pour : • Suivre l’avancement du projet. • Commenter éventuellement une non-conformité ou une demande de modifica-tion émanant du constructeur. Le BIM aide l’équipe d’exploitation maintenance sur les trois principaux sujets sui-vants : • La constitution de l’historique des inspections et travaux sur l’ouvrage avec : - une aide au classement de toute la documentation, - la migration des données du DOE vers le système de gestion de patrimoine (GMAO ou EAM). • La modélisation des interventions de maintenance lourde et les interfaces avec le trafic (simulation des travaux sous circulation). • La formation des exploitants via des simulateurs permettant ainsi des gains de rapidité et de sécurité. Il faut se poser les questions suivantes en phase démantelement : • Que devient un BIM en fin de vie d’un patrimoine ? • Qui est responsable de son archivage ? • Pour quoi faire ?
MINnD
BIM frugal et pragmatique.png
Carrousel publié par buildingSMART France qui interroge 3 de ses administrateurs sur leurs visions de ce que veut dire : BIM frugal, BIM pragmatique.
buildingSMART France
Processus étude enjeux environnementaux.jpg
POur rappel, l’objectif des études effectuées de l’UC6 est tout d’abord d’analyser ces flux d’échanges autour des données environnementales des projets. Cela doit permettre: •D’identifier les points de blocage existants. •De déterminer quelles sont les évolutions de méthode de travail à mettre en œuvre pour fluidifier les échanges. L’objectif de ce rapport UC6T2-2 est de décrire les méthodologies actuelles d’étude des enjeux environnementaux pour les projets d’infrastructures linéaires et de leurs aménagements. Il s’agit: •D’une part, d’identifier les flux de données spécifiques liés aux procédures envi-ronnementales. •D’autre part, de déterminer les éléments sur lesquels des améliorations sont en-visageables ou nécessaires. Deux cas d’étude alimentent le contenu detous les rapports UC6T2.Ils sont présentés en Annexe du rapport UC6T2-1.
MINnD
BIM Responsabilités Assurances.jpg
Les prestations liées à la réalisation de la maquette numérique, et plus largement le processus «BIM», nécessiteront la mise en place préalable d’un cadre contractuel (dénommé «Convention BIM»).Ce cadre contractuel pourra être mis en place soit lors de l’appel d’offre à l’initiative du maître de l’ouvrage, soit ultérieurement par les constructeurs (entreprises et maîtrise d’œuvre). C’est donc dans ce cadre contractuel que les missions de chaque intervenant vont être précisément définies .Les responsabilités et les assurances s’analyseront au vue de ces éléments. Pour celui qui a un rôle très limité, exemple le fournisseur de la plateforme, les assurances pourront se limiter à une assurance responsabilité civile. A l’opposé, celui qui intervient en qualité de constructeur devra prendre des garanties beaucoup plus complètes, notamment au titre de la RC Décennale .Il appartient donc à chaque intervenant signataire de la «Convention BIM» de souscrire les assurances nécessaires à la couverture des responsabilités prises à ce titre, ou d’étendre ses garanties déjà en place
MINnD
large_LOIN - Level of information needs - Decryptage.jpg
Remise en contexte de la norme ISO19650 Partie 1-2 au travers de la question des "LO-machins" soit des "level of …" qui a créé la notion de LO-IN. Exposé de Charles-Edouard Tolmer lors de la journée technique openBIM 2019.
buildingSMART France
large_ISO 19650 support clé des données.jpg
ISO19650 sous l'angle du Common data environnement (CDE) et du workflow management. Présentation réalisée par Christophe Castaing lors de la journée technique openBIM 2019.
buildingSMART France
Modelisation coûts - Phase Conception.jpg
Le coût désigne les charges et les frais d’une entreprise lors du processus de production d’un produit ou d’un service dédié à la vente. Il s’agit : - d’une charge ou d’un investissement pour le maître d’ouvrage, - d’un prix de vente pour le prestataire concevant l’ouvrage et l’entreprise réalisant l’ouvrage. La MN intègre la notion du coût global pour obtenir une vision économique d’un projet et de son cycle de vie. Le calcul du coût global et sa méthodologie sont définis dans la norme ISO15686-5 en 2008. Cette norme s’inspire de l’approche anglo-saxonne suivante: •Life Cycle Cost« LCC» : coût global. •Whole Life Cost «WLC»: coût global étendu.
MINnD
Memo sur les IFC.jpg
IFC signifie "Industry Foundation Classes" mais on l’entend aussi comme Information For Construction. Dans un secteur de la construction qui présente de nombreuses exigences réglementaires, les IFC fournissent en effet la complétude d’information nécessaire et le big data permet de la gérer. Connaître le fonctionnement des IFC, la manière d’implémenter les données, de les importer et les exporter est donc une étape clé pour mieux communiquer et mieux construire... ensemble !
buildingSMART France
Relevés numériques.jpg
L’objet de ce livrable est de répertorier, sans pour autant être exhaustif, les principales techniques et technologies qui permettent la réalisation de relevés numériques pour les projets infrastructures linéaires. Ce document détaille les points de vigilance et incontournables à cerner pour toute demande de relevé numérique. Le but étant d’appliquer, à un besoin spécifique, le type de technologie le mieux adaptée en regard du résultat attendu. L’efficacité de la solution préconiséepermetde rattacher ce relevé numérique à un processus BIM tout en déclinant stratégiquement et économiquement la démarche la plus pertinente.
MINnD
Comment rédiger une convention BIM - V2.jpg
Comme le document de référence pour la bonne mise en œuvre des processus BIM liés à une maquette numérique dans le cadre d’un projet en BIM. Seulement la moitié des projets de construction de bâtiments en France, sont réalisés en BIM (bilan PTNB, décembre 2018) mais une très grande majorité d’entre eux font l’objet d’une Convention BIM.buildingSMART France-Mediaconstruct, associée aux travaux du projet MINnD1, affirme son enga-gement pour le déploiement du BIM en France et étend, dans cette nouvelle version du guide, ses recommandations et les usages BIM à tous les types d’ouvrages, les infrastructures linéaires, les ouvrages d’art.Le Guide Convention BIM v2, c’est aussi l’intégration de la 1re norme ISO sur le BIM. Les élé-ments normatifs ont été pris en compte pour faire de ce guide, le 1er guide conforme à la norme NF EN ISO196502.
buildingSMART France
Modelisation coûts - Phase Construction.jpg
Le présent rapport s’inscrit dans le thème « Cas d’usage - Expérimentations », plus précisément dans le 5e cas UC5 : Maîtrise des coûts par la modélisation. Ce rapport évalue les avantages et inconvénients budgétaires liés au BIM pour la phase construction dans les contrats PPP, CR et loi MOP.
MINnD
Recommandation sur le BIM Infra.jpg
L’usage du BIM est incontournable. Son application induit des transformations majeures d’organisations humaines, juridiques et technologiques.Ces transformations s’appliquent : aux projets et aux organisations parties prenantes. L’objectif de ces recommandations de mise en place du BIM pour les infrastructures est: •D’assister les parties prenantes dans la démarche BIM, dans le cadre d’un projet d’infrastructure. •D’apporterdes informations techniques de manière vulgarisée. Ces recommandations s’adressent à toutes les personnes ayant une connaissance incomplète des concepts du BIM. Ces recommandations étendent la portée de documents existants, notamment le Guide méthodologique pour l’élaboration d’une convention BIM de conception et d’une convention BIM de réalisation (guide Convention BIM V2) de buildingSmart France —Mediaconstruct, paru fin 2018. De plus, le Guide d’application du BIM est publié par MINnD simultanément à ces recommandations. Ce guide pratique aide à la rédaction des documents néces-saires à la mise en œuvre d’une démarche BIM sur un projet
MINnD
Spécification Level of prices LOP.jpg
La loi MOP régit les relations entre maître d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et entreprise. On peut noter que les études d’exécution peuvent partiellement ou totalement revenir à l’entreprise, et donc une partie de la synthèse. Les coûts associés sont donc susceptibles de provenir de sources différentes au niveau de l’exécution. Dans le cas du partenariat public-privé, le groupement titulaire finance, conçoit et réalise un ouvrage à partir d’un programme fonctionne Il assure la maintenance et, le cas échéant, l’exploitation pendant une certaine durée. Dans le cas de la conception-réalisation, il s’agit de concevoir et de réaliser un ouvrage à partir d’un programme fonctionnel. Dans les deux cas, la mission de conception revient au groupement titulaire. Ce dernier prend en charge cette missiongrâce une cellule d’ingénierie intégrée et les coûts qui lui sont associés. La cellule d’ingénierie comprend une maîtrise d’œuvre...
MINnD
Memo sur le DCE et la MN.jpg
Quelles particularités entrainent l’intégration d’une maquette numérique (MN) dans le processus de sélection des entreprises depuis la constitution du dossier de consultation jusqu’à la remise et l’analyse des offres ? Ce mémo pratique met l’accent sur les stratégies possibles de la maîtrise d’ouvrage (MOA) sur l’intégration de la MN lors de la consultation.
buildingSMART France
large_BWD23 - 06 12h00 - Collaborer en openBIM - quelles clés pour une interopérabilité réussie.jpg
Intervenants : Emilienne POUTOT, Nicolas VALETTE, Jean-Baptiste COUTANCEAU, Thibault BOURDEL
buildingSMART France
large_BWD23 - 06 15h45 - Pourquoi et comment travailler sur l'identifiant unique d'un élément constructif.jpg
Vous êtes acteurs de la filière Construction et confrontés aux enjeux de continuité numérique et de traçabilité ? Alors vous êtes concernés par l’identification d’un élément constructif du cadre bâti (bâtiment, infra) sur l’ensemble de son cycle de vie et de ses états. Cette conférence sera l’occasion de présenter les travaux conjoints de buildingSMART France et de GS1 France, et ses premiers résultats. Animateurs : Aurélie Escobar & Julien Duval Intervenants : Rolland Melet, Sylvain Marie, Caroline Heslot
buildingSMART France
large_BWD23 - 06 14h45 - Si le CDE est technologique, est-ce que les plateformes collaboratives font-elles du CDE.PNG
Le CDE s’inscrit dans la couche des technologies d’un projet en BIM. Mais à quoi peut bien ressembler un CDE qui doit garantir la confiance dans les informations qu’il collecte, gère et diffuse ? Comment peut-il garantir les exigences requises lors des échanges entre les différentes parties prenantes, ou encore celles requises pour la livraison du modèle d’information du projet lorsque celui-ci contribue à l’enrichissement d’un patrimoine d’actifs. Que dire du CDE par rapport au cycle de vie de l’ouvrage ? Intervenants : Jean-Paul TREHEN, Chantal PASQUIER, Christian GIRAUD, Christian GROBOST
buildingSMART France
large_BWD23 - 05 09h30 - Premiers pas pour travailler en openBIM.jpg
Vous voulez voir ou revoir les fondamentaux du BIM, ajouter la vision des praticiens des infrastructures linéaires, comprendre les formats IFC, BCF et leurs évolutions : c’est la conférence qu’il vous faut ! Intervenants : Jocelyn BENARD, Grégory SIGWALT, Denis LE ROUX Vidéo associée: https://ressource.bsfrance.org/video/bwd23-05-09h30-premiers-pas-pour-travailler-en-open-bim
buildingSMART France
large_bSFrance-presentation-2023.jpg
Pour mieux connaître le rayon d'action de buildingSMART France et son mode d'organisation... mais aussi les avantages d'être membre. Présentation de l'association bSFrance, ses objectifs, ses travaux, ses relations avec l'international avec quelques slides sur buildingSMART international.
buildingSMART France

Vidéo : 17

Webinaire Membre - GT BCF.jpg
Pourquoi utiliser le BCF ? Il est particulièrement utile dans les projets de construction et de rénovation car il y a toujours beaucoup de parties prenantes qui travaillent ensemble, pour régler les questions ou les problèmes qui surviennent tout au long de l'opération. Il permet d'améliorer la coordination, la transparence et la qualité globale du projet. Mais encore faut-il savoir comment l'utiliser dans un processus collaboratif ? Ce webinaire BCF buildingSMART France sera donc l'occasion de parler de bonnes pratiques. Intervenants : Grégory SIGWALT, animateur du groupe de travail (Groupe QUALITEL) ; avec en co-animation Daniel ARANOVICH (AREP), Alexandre HERSANT (Egis) et Frédéric THIBERT (Axxone System)
buildingSMART France
Masterclass openBIM 2022.jpg
Maitriser la base de l'openBIM, la sémantique : faisons-le point sur les propriétés, les dictionnaires et les IFC. - La norme et le modèle de données IFC. Bernard Ferriès. - Quelles évolutions ? Pas de révolution mais une intégration des class Infra. Vincent Keller, MINnD - Comment faire de la sémantique un atout de vos projets BIM ? présentation des dictionnaires de données et explication de la relation entre dictionnaires et IFC, avec une projection de l'usage des dictionnaires. Frédéric Grand. Exprimer le besoin par rapport à des cas d'usage - La norme 19650, par Jean-Paul Trehen - Les Models view definition (MVD), par Sylvain Marie - Les Levels of information needs (LOIN), par Charles-Edouard Tolmer, MINnD - ou encore le COD view par Pierre-François Jullien
buildingSMART France
Masterclass 2022  présentation d'outils et d'expérimentations.jpg
Démonstrations pratiques. Quels outils, quelles méthodologies, quelles expérimentations pour généraliser les usages du BIM et en tirer les principaux bénéfices ? - Semantics4BIM développé par bSFrance avec db Lab, présenté par Yannick Cotherel - ORELIE développé par Tipee pour rédiger des cahiers des charges BIM, présenté par Cécile Jolas - Identifiant unique et traçabilité, expérimentation avec GS1 France, présentée par Julien Duval
buildingSMART France
Du retro engineering aux relevés numériques pour un projet en BIM.jpg
Conférence sur BIM World 2022 avec : Sylvain GUILLOTEAU, MINnD, Vinci Concessions Denis LE ROUX, Setec Olivier MINOT, Gexpertise Julien MARTIN, référent BIM GEM bSFrance, Expert BIM Exploitation, AlyoS Ingénierie
MINnD
Comment communiquer de maniere collaborative dans un projet BIM.jpg
Conférence BIM World 2022 basée sur le BCF.
buildingSMART France
BIM GEM remise en contexte.jpg
Série "Pourquoi… demander du BIM et de l'openBIM pour le GEM ?"
buildingSMART France
Modeliser un patrimoine existant.jpg
Pour un maître d’ouvrage MOA, le choix de modéliser son patrimoine est une décision déterminante pour engager son organisation vers la gestion digitale de sa maintenance et de son exploitation. Il est essentiel de bien définir sa stratégie de modélisation afin de digitaliser les usages de gestion, d’exploitation ou de maintenance. Définir des cas d’usages adaptés permettra de valoriser les données utiles en lien avec les processus métiers. La modélisation du patrimoine deviendra alors le réceptacle des données actuelles et futures pour répondre aux objectifs de gestion des MOA. Cette démarche nécessite une bonne préparation pour élaborer finement son cahier des charges et éviter ainsi des déconvenues sur la qualité du travail attendu ou sur la mobilisation du budget à prévoir.
buildingSMART France
Webinaire membres - Sémantique.jpg
buildingSMART France est convaincu que les dictionnaires apporteront une maitrise de la qualification des données pour l’ensemble des activités de la construction et de l’immobilier. Ainsi, il sera plus aisé de définir et de comprendre les données échangées entre les intervenants. Cela permettra de faciliter d’autres utilisations telles que la réalisation et l’itération d’analyses et de calculs, ou la comparaison et la sélection numériquement des systèmes constructifs et des produits mis en œuvre. C’est pourquoi bSFrance a créé Sémantics4BIM, un service openBIM pour aider à la constitution de dictionnaire de données.
buildingSMART France
Guide de convention BIM.jpg
Séance du BIM's day 2018 sur la présentation des travaux bSFrance et MINnD sur le guide de convention BIM. Intervenants : JP. Trehen et P.Benning.
buildingSMART France
Le BIM sous l’angle des processus numériques.jpg
Le BIM sous l'angle process IT - conférence digitale BIM World 2020 Quelles sont les questions qui se posent lorsqu’on manipule du BIM au niveau informatique de l’IT : enjeux, points de vigilance, bonnes pratiques. Quelles questions BIM sont liées au SI dans sa notion de process plus que d’outils ? Regardons nos pratiques métiers avec le BIM sous l’angle de notre système informatique (où j’enregistre, stocke, archive ? est-ce sûr ? qu’est-ce que je garde et pourquoi ?...) - L’archivage et BIM, question ouverte par l’ISO 19650BIM. Chantal PASQUIER (egis) et Estelle PICHaT (Systra). - BIM et cybersécurité. Amir HARBI (Hyeco), Thèse Mastere BIM (disponible sur le site de buildingSMART France) Pour aller plus loin : - le mémo BIM en pratiques sur l’ISO 19650 : https://www.buildingsmartfrance-mediaconstruct.fr/memos-pratiques-BIM/ - MINnD groupes de travaux et questions de la saison 2 : https://www.minnd.fr/le-projet-minnd/programme-2019-2021/
MINnD
Convergence BIM Bâtiment et infrastructures le géoréférencement.jpg
Présentation lors du BIM's day 2018 d'Emmanuel Devys pour MINnD saison 1 et de Sébastien Teissier pour bSFrance. A l'issue de cette conférence est annoncé la mise en place d'un groupe de travail pour publier un guide de bonnes pratiques.
buildingSMART France
Qu'est-ce qu'un CDE (environnement de données) normé.jpg
Conférence sur BIM World 2022 - dressant un panorama pratique de l’environnement commun de données normé avec les interventions de : Sylvain MARIE, Eurostep (remplace Jean-Paul TREHEN, vice-président CST bSFrance, directeur Ingénierie DCN LEGENDRE) Christian GROBOST, MINnD4Rail, Senior Systems Advisor / Innovation, EGIS Rail Christian GIRAUD, Senior consultant, Eurostep Jean-François PAGE, Bouygues Construction
buildingSMART France
large_BWD23 - 06 14h45 - Si le CDE est technologique, est-ce que les plateformes collaboratives font-elles du CDE.PNG
Le CDE s’inscrit dans la couche des technologies d’un projet en BIM. Mais à quoi peut bien ressembler un CDE qui doit garantir la confiance dans les informations qu’il collecte, gère et diffuse ? Comment peut-il garantir les exigences requises lors des échanges entre les différentes parties prenantes, ou encore celles requises pour la livraison du modèle d’information du projet lorsque celui-ci contribue à l’enrichissement d’un patrimoine d’actifs. Que dire du CDE par rapport au cycle de vie de l’ouvrage ? Intervenants : Jean-Paul TREHEN, Chantal PASQUIER, Christian GIRAUD, Christian GROBOST
buildingSMART France
large_BWD23 - 05 09h30 - Premiers pas pour travailler en openBIM.jpg
Vous voulez voir ou revoir les fondamentaux du BIM, ajouter la vision des praticiens des infrastructures linéaires, comprendre les formats IFC, BCF et leurs évolutions : c’est la conférence qu’il vous faut ! Intervenants : Jocelyn BENARD, Grégory SIGWALT, Denis LE ROUX
buildingSMART France
large_BWD23 - 06 15h45 - Pourquoi et comment travailler sur l'identifiant unique d'un élément constructif.jpg
Vous êtes acteurs de la filière Construction et confrontés aux enjeux de continuité numérique et de traçabilité ? Alors vous êtes concernés par l’identification d’un élément constructif du cadre bâti (bâtiment, infra) sur l’ensemble de son cycle de vie et de ses états. Cette conférence sera l’occasion de présenter les travaux conjoints de buildingSMART France et de GS1 France, et ses premiers résultats. Animateurs : Aurélie Escobar & Julien Duval Intervenants : Rolland Melet, Sylvain Marie, Caroline Heslot
buildingSMART France
large_BWD23 - 06 12h00 - Collaborer en openBIM - quelles clés pour une interopérabilité réussie.jpg
Intervenants : Emilienne POUTOT, Nicolas VALETTE, Jean-Baptiste COUTANCEAU, Thibault BOURDEL
buildingSMART France